mercredi 2 juin 2010

Des labels écolos en veux tu en voilà...

Suite à 5 demandes dans la même semaine, je me suis dit qu'il pourrait être malin d'éclairer celles et ceux d'entre vous que ça intéresse.

Commençons par préciser que de nos jours une grande partie des papiers courants (couchés) sont composés en partie de fibres recyclées. La démarche est constante chez les industriels occidentaux.

Voici donc la liste des labels que nous allons pouvoir vous proposer en fonction des papiers (mes connaissances sont sans doute un peu lacunaires sur le sujet, mais je suis ouvert si vous pouvez me compléter).


Le label pour rire : Le point vert


Ce logo français signifie juste que la société paye la taxe pour le tri des ordures ménagères. Le support n'est ni forcément recyclé, ni forcément recyclable, et la société n'en a peut-être rien à faire.
Bref ce label n'en est pas un. Marketing quand tu nous tiens...


La boucle de Möbius : une semi blague...


Ce logo que nous connaissons tous est censé indiquer le % de fibres recyclées dans le papier en question. Le problème ? Ben... Il n'y a aucun contrôle, nimportequi peut raconter nimportequoi ...

Celui que je ne connais pas : Paper by nature

Franchement aucune idée pour le moment sur ce label, je ne le connais pas (ce qui n'est pas forcément bon signe...). Je vais regarder en détail et je vous dirai ce que j'en pense bientôt en corrigeant ce message

Le procédé sans chlore


Ca c'est pas mal ! En effet, jusqu'à récemment le papier était chloré à fond pour être blanchi en cours de recyclage pour le garder présentable. Or comme vous pouvez vous en douter, en termes d'inocuité, on a vu mieux que le chlore...
Si je ne m'abuse, les recycleurs utilisent aujourd'hui de l'ozone ou de l'oxygène pour blanchir la pâte à papier.

L'APUR (Association des Producteurs et Utilisateurs de papier Recyclé)

Les industriels qui produisent ce papier s'engagent à donner la vraie teneur en fibres recyclées de la production ainsi marquée.
Comme une boucle de Möbius, mais pour de vrai.

FSC : un label bien mais pas top

Ce label européen, qui signigie : Programme for Endorsement of Forest Certification Scheme, témoigne des engagements écologiques réels et contrôlés des industriels principalement pour la gestion durable des forêts.
Mais, ce label est relativement contraignant, il y a encore des erreurs / abus possibles malgré cette labellisation.


Le meilleur : PEFC


Ce label est excellent ! Par excellent, comprenez : TRÈS contraignant, pour ne pas dire maniaque...
Mais c'est grâce à ce label que le papier devient une industrie vraiment propre.
Et surtout, ce label fixe des critères écologiques et sociaux portant sur l'exploitation des forêts labellisées FSC. Les contrôles sont effectués par des sociétés de certification indépendantes.
C'est ce contrôle extérieur mis en corrélation avec la rigueur des critères qui me fait dire que c'est le meilleur.

Après je pourrais en rajouter avec des labels allemands (l'Ange Bleu par exemple, l'un des plus anciens et des plus contraignants, donc l'un des meilleurs), nordiques, etc. Mais en France c'est principalement avec les précédents que vous travaillerez.

Évidemment, lorsque vous passez des commandes chez Avenir Numérique, ou chez un autre imprimeur, vous êtes tout à fait en droit d'exiger telle ou telle "labellisation".
Enfin, sur un plan financier, car vous êtes tous pareils à regarder la case "Net à Payer" d'un devis, sachez qu'il n'y a pas de réel surcoût pour des papiers labellisés. Et si écart de prix il y a, il se chiffre en quelques % seulement.

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Merci pour cet article intéressant, mais j'ai aussi des échos négatifs sur le PEFC :
    http://www.bastamag.net/article1092.html
    "Mis en place en 1999 par l’industrie du bois, le label PEFC est censé garantir une gestion éco-responsable des forêts. Cette certification cache en fait des pratiques fort peu recommandables en matière de protection de l’environnement, comme la gestion « durable » de forêts à coup de napalm et de neuro-toxiques."

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour "Anonyme",
    Honnêtement, je n'en sais rien...
    Personnellement je m'en réfère au cahier des charges de chaque label. Et force est de constater que l'on trouve des détracteurs pour chaque label (moi par exemple pour l'Imprim'Vert). Et pourtant on trouve autant de fans de chaque label.
    De là à dire qu'il y a un gros souci dans le domaine...

    RépondreSupprimer